Besoin d'aide ? Un conseil ? +334 75 35 93 62
FRAIS DE PORT GRATUITS En France, Belgique et Espagne (Hors îles)

Culture du thym en serre de jardin : Variétés et conseils

Le thym fait partie de la famille des Lamiacées tout comme la sarriette et reste une plante aromatique incontournable pour tout jardinier amateur souhaitant apporter du parfum et de la saveur à son potager. La culture en serre offre des conditions idéales pour le développement de cette herbe méditerranéenne et permet de profiter de ses vertus tout au long de l'année.

Nous allons vous guider pas à pas dans la culture du thym, depuis la préparation du sol jusqu'à la récolte, en passant par l'entretien et la gestion des maladies.

 


 

Quelles sont les variétés de thym qu’il est possible de cultiver en serre ?

Commencez par prendre connaissance des variétés de thym qu’il est possible de cultiver sous une serre de jardin :

  • Thym commun (Thymus vulgaris) : L'une des variétés les plus courantes et qui convient parfaitement à la culture en serre. Elle a un arôme puissant et une saveur robuste, ce qui en fait un ajout idéal aux plats cuisinés.
  • Thym serpolet (Thymus serpyllum) : Cette autre variété de thym a une croissance plus basse et étalée, ce qui la rend adaptée aux espaces restreints que peut proposer une serre. Son goût est légèrement plus doux que celui du thym commun, ce qui en fait un excellent choix pour les plats délicats.
  • Thym à feuilles de sauge (Thymus 'Sage') : Le thym à feuilles de sauge se distingue par ses feuilles plus larges et plus épaisses. Il a un parfum similaire à la sauge et est idéal pour la cuisine méditerranéenne.
  • Thym à l'orange et au citron : Le thym commun cité plus haut se décline en plusieurs sous-variétés, notamment le thym citron (Thymus x citriodorus) et le thym orange (Thymus fragrantissimus), qui ajoutent des nuances d'agrumes à vos recettes.Ces variétés de thym offrent des arômes rafraîchissants qui peuvent ajouter une dimension unique à vos plats à base de poisson et de volaille.

Si nous avons un conseil à vous donner, intéressez-vous à celle qui est la plus commune car elle est parfaitement déclinable et reste la plus accessible à tous.

Quelles sont les serres les plus adaptées ?

Qu' elles soient petites,moyennes ou grandes, il n’y pas d'indications ou de contre indications sur le choix de sa serre de jardin quand on veut planter du thym.

Partons du principe que vous aimez jardiner et cultiver des plantes à grande envergure, alors il se peut qu’une mini ou petite serre ne soit que trop juste pour vous. Néanmoins, si vous souhaitez des plantes qui ne prennent pas de place alors tournez vous vers nos modèles faciles à monter parmi nos serres tunnels.

Conseils avant de commencer à cultiver son thym dans une serre

Avant de commencer à cultiver du thym dans une serre, il est essentiel de planifier attentivement votre projet notamment en termes de matériel. Assurez-vous d'avoir les outils de jardinage nécessaires pour le reste, suivez les étapes suivantes :

Étape 1. Choisissez le bon emplacement

Choisir le bon emplacement pour poser votre serre est une étape cruciale pour garantir la réussite de la culture de vos herbes aromatiques comme le thym. L'emplacement choisi influencera directement la quantité de lumière solaire, la température ambiante et même la protection contre les éléments extérieurs. Entrons dans les détails :

  1. Lumière du soleil : Le thym a besoin de lumière pour prospérer. Lorsque vous installez votre serre, assurez-vous qu'elle reçoit au moins 6 heures de lumière directe du soleil par jour. Les herbes aromatiques, y compris le thym, ont tendance à produire plus d'huiles essentielles et à avoir un meilleur goût lorsqu'elles bénéficient d'une exposition adéquate au soleil.
  2. Orientation : En général, une orientation sud ou sud-est est idéale pour maximiser l'ensoleillement tout au long de la journée. Évitez les emplacements ombragés ou ceux qui reçoivent une ombre excessive de bâtiments ou d'arbres.
  3. Protection contre le vent : Les vents forts peuvent endommager votre serre et stresser vos plantes. Faites votre installation dans un endroit relativement abrité pour réduire l'impact du vent. Si nécessaire, utilisez des brise-vent pour protéger davantage vos plantes.
  4. Proximité de la maison : Avoir sa serre à proximité de sa maison peut faciliter l'accès et les soins quotidiens. Cependant, assurez-vous que l'emplacement choisi respecte toujours les besoins de lumière du soleil et d'abri contre le vent.
  5. Règlements locaux : Consultez les règlements locaux et les codes de construction, car ils peuvent influencer l'emplacement de votre serre.

Étape 2. Optez pour un sol préparé et bien drainé

La deuxième étape pour réussir la culture du thym en serre consiste à préparer le sol. Cette plante apprécie un sol léger, drainé et plutôt pauvre. Pour cela, mélangez votre terre avec du sable et du terreau afin d'améliorer le drainage. Il est également important de vérifier que votre serre offre une bonne exposition au soleil, car le thym a besoin d'au moins 6 heures de lumière par jour.

Pour planter le thym, il est possible de procéder par semis ou en achetant des plants déjà développés. Les semis peuvent être effectués en godets à l'intérieur avant d'être transplantés en serre lorsque les jeunes plants ont atteint une taille suffisante (environ 5 cm). Veillez à espacer les plants d'environ 20 cm afin qu'ils aient suffisamment d'espace pour se développer.

Étape 3. Contrôlez régulièrement la température

Il faut savoir que le thym prospère à des températures comprises entre 18°C et 24°C. Le contrôle régulier de la température via un thermomètre ou thermostat est crucial pour surveiller et maintenir un environnement optimal dans votre serre de jardin.

Fiez-vous à votre ressenti et en cas de chaleur excessive constatée, pensez à aérer la serre et à ombrager les plants pour éviter qu'ils ne souffrent.

Étape 3. Contrôlez régulièrement la température

Étape 4. Arrosez modérément

L'arrosage du thym doit être modéré et régulier, en prenant soin d'éviter les excès d'eau qui pourraient provoquer la pourriture des racines. Il est préférable d'arroser tôt le matin ou tard le soir afin de minimiser l'évaporation et de conserver l'humidité du sol.

Conseil de notre équipe : “Laissez le sol sécher légèrement entre les arrosages pour éviter les problèmes de pourriture des racines.

Étape 5. Taillez Régulièrement

Tailler son thym régulièrement encourage une croissance compacte, buissonnante et favorise la production de nouvelles feuilles aromatiques. Les plus expérimentés dirons qu’il existe 3 types de taille :

  1. Taille qu’on nomme de “maintenance” : Pour maintenir l’apparence buissonnante de votre thym, vous pouvez envisager de tailler légèrement les extrémités des tiges chaque semaine ou toutes les deux semaines. Outre que l’esthétique, cela encourage la ramification de la plante. Lors de cette taille régulière, veillez à ne pas enlever plus d'un tiers de la croissance totale à la fois pour éviter de stresser la plante.
  2. Taille dite de “rajeunissement” : En plus de la taille de maintenance fréquente expliquée dans le premier point plus haut, vous pouvez effectuer une taille de rajeunissement plus importante tous les trois mois environ en coupant plus profondément. L’intérêt est d’enlever les parties plus anciennes et moins vigoureuses de la plante pour relancer une croissance nouvelle et robuste.
  3. Taille des Fleurs : Si votre thym produit des fleurs, vous pouvez également les tailler régulièrement pour encourager la croissance des feuilles. Les fleurs de thym sont comestibles et peuvent être utilisées dans la cuisine, mais leur présence peut réduire la production de feuilles.

Étape 6. Fertilisez légèrement

En règle générale, la fertilisation légère est une pratique essentielle pour maintenir la santé et la vigueur de vos plantes,le thym n’échappant pas à cette règle. Contrairement à une fertilisation excessive qui peut causer des déséquilibres nutritionnels et des problèmes de croissance, la fertilisation légère consiste à apporter des nutriments de manière modérée pour répondre aux besoins spécifiques des plantes.

Voici quelques points clés à prendre en compte dans la fertilisation :

  • Choix de l'engrais : Optez pour un engrais équilibré, de préférence à libération lente, spécialement formulé pour les herbes aromatiques. Un engrais équilibré contient des proportions égales d'azote (N), de phosphore (P), et de potassium (K), ainsi que des oligo-éléments essentiels. Il est important de choisir un engrais adapté aux besoins de votre thym en serre.
  • Fréquence d'application : Appliquez l'engrais légèrement et avec parcimonie. Une fertilisation légère consiste généralement à nourrir les plantes toutes les 4 à 6 semaines pendant la saison de croissance active du thym.
  • Dilution : Si vous utilisez un engrais soluble dans l'eau, diluez-le conformément aux instructions du fabricant. Une concentration trop élevée peut brûler les racines de la plante.
  • Moment idéal : Appliquez l'engrais le matin ou par temps nuageux pour éviter les brûlures des feuilles causées par l'exposition au soleil direct après la fertilisation.
  • Arrosage après la fertilisation : Arrosez légèrement la plante après avoir appliqué l'engrais pour aider à distribuer les nutriments dans le sol.
  • Surveillance des signes de sur-fertilisation : Soyez attentif aux signes de sur-fertilisation, tels que des feuilles jaunes, des pointes brûlées, ou une croissance excessive. Si vous observez de tels symptômes, réduisez la fréquence de fertilisation.

Étape 7. Protégez-vous des ravageurs

Surveillez les ravageurs tels que les pucerons, les acariens et les aleurodes qui peuvent endommager les feuilles et entraîner l’affaiblissement de la plante en général. Pour prévenir ces problèmes, envisagez des méthodes de lutte biologique telles que l'introduction d'insectes auxiliaires prédateurs ou l'utilisation de savon insecticide toujours biologique.

L'inspection régulière de vos plantes vous permettra de détecter rapidement tout signe d'infestation, tandis que le maintien de la serre propre et bien aérée contribuera également à réduire le risque d'attaques d'insectes. Une approche proactive de la protection du thym contre les insectes garantira votre succès.

Récolte et conservation

La récolte du thym peut avoir lieu tout au long de l'année en fonction de vos besoins du moment. Nous vous conseillons de privilégier la cueillette en fin de matinée, lorsque les feuilles sont bien sèches et d'utiliser un sécateur pour couper les tiges à environ 5 cm du sol.

Dès que vous avez vos branchages, faites-les sécher à l'ombre dans un endroit aéré.

Pour la conservation, vous pouvez le stocker sous forme de feuilles séchées dans des bocaux hermétiques ou réaliser des sachets de thym frais en congélation (cette méthode préserve davantage les arômes et permet d'utiliser le thym tout au long de l'année).

Autres plantes aromatiques à cultiver en serre

La culture du thym en serre peut être complétée par d'autres plantes aromatiques afin d'enrichir votre jardin :

  • Basilic
  • Coriandre
  • Ciboulette
  • Estragon
  • Marjolaine
  • Menthe
  • Oseille
  • Persil
  • Romarin
  • Sauge

En associant ces plantes, vous profiterez non seulement d'un éventail de saveurs pour agrémenter vos plats, mais aussi d'un jardin plus résistant aux maladies et ravageurs.




Menu Panier Une question