Un conseil ? +334 75 35 93 62
FRAIS DE PORT GRATUITS En France, Belgique et Espagne (Hors îles)
S.A.V.

Semis sous serre : comment les réussir ?

Cultiver ses propres plantes est une expérience enrichissante, offrant non seulement le plaisir de voir pousser ce que l'on a semé, mais aussi de déguster des fruits et légumes frais et sains. Cependant, chaque jardinier, qu'il soit novice ou expérimenté, sait combien il est parfois difficile de réussir ses semis en extérieur, notamment en raison des aléas climatiques. C'est là qu'intervient la magie de la serre. Les semis sous serre permettent de contrôler l'environnement de croissance, protégeant les jeunes pousses des intempéries et des nuisibles, tout en offrant un démarrage anticipé à la saison de croissance. Mais comment réalise-t-on des semis sous serre de manière efficace ? Serres La FRANCAISE vous guide pas à pas dans la réalisation de vos semis sous serre, assurant ainsi un démarrage sain et vigoureux pour vos plantes.

 


 

Les avantages des semis sous serre

Réaliser ses semis sous serre présente de nombreux avantages, tant pour le jardinier que pour les plantes. Qu'il s'agisse de protéger les jeunes pousses des conditions météorologiques imprévisibles ou de garantir une croissance optimale, voici les principaux atouts de cette méthode :

La protection contre les éléments extérieurs

Les serres offrent une barrière contre le froid, la pluie et le vent. Ceci est particulièrement bénéfique pendant les premières étapes de croissance où les plants sont les plus vulnérables.

Le contrôle de la température et de l'humidité

Une serre permet de maintenir une température et une humidité constantes, des conditions essentielles pour une germination efficace et une croissance saine des semis.

Le démarrage précoce de la saison de croissance

Grâce à la chaleur accumulée à l'intérieur de la serre, il est possible de commencer les semis plusieurs semaines voire plusieurs mois avant la saison extérieure, offrant ainsi un avantage significatif pour les cultures de saison.

La protection contre les nuisibles

La structure fermée d'une serre réduit le risque d'attaques de parasites tels que les insectes, les oiseaux ou encore les petits mammifères qui peuvent s'en prendre aux jeunes pousses.

L’optimisation de l'espace

Les étagères et tables de culture permettent d'utiliser l'espace vertical de la serre, permettant ainsi de cultiver davantage de plantes dans une surface réduite.

La flexibilité et l’expérimentation

Une serre offre la possibilité d'expérimenter les cultures avec différentes variétés de plantes, y compris celles qui ne sont pas nécessairement adaptées au climat local, ouvrant la porte à une plus grande biodiversité dans le jardin.

En somme, les semis sous serre offrent un environnement contrôlé et protecteur, garantissant les meilleures chances de réussite pour les plants, et ainsi une bonne récolte.

Choisir la bonne serre selon vos besoins

La décision d'intégrer une serre dans son jardin est un grand pas, et le choix de la bonne serre est essentiel pour maximiser ses avantages. Différents types de serres répondent à différents besoins, et il est important de réfléchir à vos objectifs, à l'espace disponible et à votre budget. Voici quelques éléments clés à considérer lors de votre choix :

Les différents types de serres

  • Les serres en tunnel: Constituées d'arceaux recouverts d'une bâche en plastique ou d'un autre matériau transparent, les serres tunnel sont souvent moins coûteuses et peuvent être facilement déplacées ou agrandies.
  • Les serres en verre: Ces structures traditionnelles offrent une excellente transmission de la lumière et une durabilité à long terme, mais peuvent être plus coûteuses à l'achat et à l'entretien.
  • Les mini-serres: Parfaites pour les petits jardins ou les espaces urbains, elles offrent un espace confiné pour démarrer des semis ou protéger quelques plantes.

L’emplacement de la serre

Assurez-vous de choisir un endroit avec une bonne exposition au soleil, de préférence orienté sud ou sud-est.

Pensez à la proximité d'une source d'eau et d'électricité si nécessaire.

Prenez en compte la protection contre les vents forts qui pourraient endommager la structure.

La taille et l’espace disponible

Évaluez l'espace dont vous disposez et déterminez la taille de la serre en fonction de vos besoins actuels et futurs.

N'oubliez pas de prévoir un espace pour le stockage des outils, pots et autres fournitures.

Les matériaux et l’isolation

Le choix du matériau de la serre (plastique, polycarbonate, verre) influencera la quantité de lumière, l'isolation thermique et la durabilité.

Certains matériaux, comme le polycarbonate à double paroi, offrent une meilleure isolation, ce qui peut être bénéfique dans les climats plus froids.

La ventilation et le chauffage

Assurez-vous que la serre est équipée de fenêtres ou de lucarnes pour permettre une bonne ventilation.

Selon votre climat et vos besoins, vous pourriez avoir besoin d'un chauffage supplémentaire pour les mois les plus froids.

Le budget

Les serres peuvent varier considérablement en termes de prix. Établissez un budget réaliste et explorez les options qui vous offrent le meilleur rapport qualité-prix.

En fin de compte, la serre idéale est celle qui répond le mieux à vos besoins et préférences.

La préparation du sol et du substrat

Une fois que vous avez choisi la serre qui convient le mieux à vos besoins, l'étape suivante cruciale est la préparation du sol et du substrat. Une base solide et nutritive est le fondement d'une croissance saine pour vos semis. Voici comment bien la préparer :

Le choix du substrat

  • Le terreau pour semis: Il s'agit d'un mélange léger, bien aéré et exempt de maladies, spécialement conçu pour favoriser la germination des graines.
  • Le compost: Un bon compost bien décomposé peut être mélangé au terreau pour apporter des nutriments supplémentaires.
  • Le sable: Il peut être ajouté pour améliorer le drainage, surtout si votre terreau retient trop d'eau.

La préparation du sol

  • Le nettoyage: Avant de préparer le sol, assurez-vous de le nettoyer de toutes les mauvaises herbes, débris ou anciennes plantes.
  • Les amendements: Si vous plantez directement dans la terre de la serre, il peut être nécessaire d’ ajouter à la terre des amendements organiques comme du compost, du fumier bien décomposé ou des minéraux pour améliorer sa structure et sa fertilité.
  • Le nivellement: Une surface plane facilite l'arrosage uniforme et prévient les zones d'eau stagnante.

Le drainage

Il est essentiel d'assurer un bon drainage pour éviter que l'eau ne stagne, ce qui pourrait provoquer la pourriture des racines. L'utilisation de plateaux ou de pots avec des trous de drainage est conseillée.

Dans le cas d'une plantation directe dans le sol de la serre, assurez-vous que la terre est bien drainée. Si nécessaire, creusez des tranchées ou installez un système de drainage.

La stérilisation (si nécessaire)

Afin d’éviter les maladies, certains jardiniers optent pour la stérilisation du substrat, en le chauffant au four ou en utilisant des solutions spéciales. Bien que cela puisse sembler extrême, cela peut être utile si vous avez rencontré des problèmes récurrents de maladies du sol.

Le PH et les tests de sol

Effectuer des tests de sol pour connaître le pH et la teneur en nutriments. Cela vous aidera à déterminer si des ajustements sont nécessaires, comme l'ajout de chaux ou de soufre afin d’équilibrer le pH.

La préparation minutieuse du sol et du substrat est une étape à ne pas négliger. Elle garantit que vos semis sous serre auront le meilleur départ possible, avec un accès à tous les nutriments dont ils ont besoin pour grandir en plantes saines et vigoureuses.

Les étapes pour semer sous serre

Semer sous serre est une technique qui requiert soin et précision. Pour obtenir des plants vigoureux et sains, il est essentiel de suivre quelques étapes clés :

La sélection et la préparation des graines

  • Le choix des graines: Assurez-vous d'utiliser des graines fraîches et de bonne qualité. Lisez l'emballage afin de connaître les spécificités de chaque variété.
  • Le prétraitement: Certaines graines nécessitent un trempage préalable, une stratification (exposition au froid) ou une scarification (abrasion de la coque) pour stimuler la germination.

Le remplissage des contenants

  • Le choix des contenants: Utilisez des pots, des plateaux ou des godets avec des trous de drainage. Assurez-vous qu'ils soient propres pour éviter les maladies.
  • Le remplissage: Remplissez vos contenants avec le terreau pour semis préparé, en laissant un espace d'environ 1 cm en haut.

Les semis

  • La profondeur: Semez les graines à la profondeur recommandée sur l'emballage. En règle générale, plus elle est petite, moins elle doit être enfouie.
  • L’espacement: Respectez l'espacement recommandé pour éviter la concurrence entre les jeunes plants. Pour les plus petites d’entre elles, vous pouvez les saupoudrer à la surface puis les recouvrir légèrement de terreau.
  • Le marquage: Utilisez des étiquettes pour identifier chaque variété plantée.

L’arrosage

  • La méthode: Arrosez délicatement avec un pulvérisateur pour ne pas déplacer les graines. L'objectif est de garder le substrat humide mais pas détrempé.
  • La fréquence: Au début, il est essentiel de maintenir une humidité constante pour favoriser la germination. Une fois que les plantes ont germé, vous pouvez réduire la fréquence d'arrosage.

Les conditions optimales de germination

  • La température: La majorité des graines germent mieux à des températures comprises entre 18°C et 24°C. Certaines ont des exigences spécifiques, vérifiez donc toujours les recommandations.
  • La lumière: Bien que la plupart des graines n'aient pas besoin de lumière pour germer, dès qu'elles ont germé, elles nécessitent une lumière vive pour bien grandir. Positionnez-les donc près de la source lumineuse de la serre.

La surveillance et les soins post-germination

  • La ventilation: Une fois que les plants ont germé, assurez-vous de ventiler régulièrement la serre pour réduire l'humidité et prévenir les maladies.
  • L’éclaircissage: Si vous avez semé plusieurs graines par pot, éliminez les plants les plus faibles afin de ne laisser que le plus vigoureux.

En suivant ces différentes étapes avec attention et en ajustant selon les besoins spécifiques de vos plantes, vous pourrez maximiser vos chances de réussir vos semis sous une serre de jardin.

Le suivi et la transplantation des semis

Après avoir réussi la germination de vos semis sous serre, l'étape suivante est le suivi régulier de leur croissance et, éventuellement, leur transplantation afin de garantir leur développement optimal. Voici comment procéder :

Le suivi de la croissance

  • L’arrosage: Gardez le sol humide, mais évitez l'excès d'eau. Ce dernier doit être régulier, mais modéré.
  • La nutrition: Après quelques semaines, les nutriments du terreau initial peuvent être épuisés. Pensez à apporter un engrais liquide adapté, dilué selon les recommandations.
  • La lumière: Assurez-vous que vos semis reçoivent suffisamment de lumière. Si les plantations s'étirent et semblent faibles, cela peut indiquer un manque de lumière.
  • La ventilation: Continuez à ventiler la serre pour éviter une trop grande humidité et minimiser les risques de maladies.

Le durcissement des plants

Avant de transplanter vos semis à l'extérieur, ils doivent s'habituer progressivement aux conditions extérieures, un processus appelé "durcissement".
Commencez par les exposer à l'extérieur pendant quelques heures par jour, en augmentant progressivement la durée chaque jour pendant une semaine.
Évitez les heures où le soleil est le plus fort et les jours de vent ou de pluie intense au début.

La transplantation

  • Quand transplanter? : Lorsque les plants ont au moins deux vraies feuilles (en plus des cotylédons, ou feuilles embryonnaires) et qu'ils sont suffisamment robustes.
  • Préparation du site de plantation : Assurez-vous que la terre est bien ameublie, drainée et enrichie avec du compost ou un autre amendement organique.
  • Comment transplanter? : Creusez un trou assez grand pour accueillir la motte de votre plant. Démêlez délicatement les racines si elles sont enchevêtrées. Plantez à la même profondeur que dans le pot ou le godet, puis arrosez abondamment.
  • L’ espacement : Respectez l'espacement recommandé pour chaque plante, afin de leur donner suffisamment d'espace pour grandir et se développer.

Les soins post-transplantation

  • L’arrosage: Les jeunes plants transplantés nécessitent un arrosage régulier pour s'établir. Veillez à ce qu'ils ne sèchent pas, surtout durant les périodes chaudes.
  • La protection: Selon le climat et la saison, vous pourriez avoir besoin de protéger vos jeunes plants des gelées nocturnes à l'aide de voiles de forçage ou de cloches.
  • la surveillance: Gardez un œil sur vos plantations afin de détecter d'éventuels signes de maladies ou d'attaques de nuisibles, et intervenez rapidement si nécessaire.

Le suivi et la transplantation des semis sont des étapes cruciales pour assurer une transition réussie de la serre à l'environnement extérieur. Avec attention et soin, vos plants continueront de prospérer et vous récolterez bientôt les fruits de vos efforts.

Les semis sous serre offrent une magnifique opportunité d'anticiper les saisons et de maximiser le rendement de votre jardin. Cette technique, bien que nécessitant précision et soin, permet de démarrer la culture dans des conditions optimales. En suivant les étapes clés, en tenant compte des conseils et en restant attentif aux besoins spécifiques de chaque plante, vous augmenterez ainsi vos chances de réussite.